Les évènements sur la santé et son éducation

Un des plus grands problèmes que les conditions économiques et régionaux d’Afrique apportent est la maladie. Selon les statistiques des organisations internationales, chaque année deux millions de personnes meurt à cause des mauvaises conditions sanitaires qui règnent sur le continent.

Les études ont aussi montré que six milles enfants meurent tous les jours à causes de l’insuffisance des systèmes de santé. Les problèmes de santé les plus répandus après les épidémies et maladies contagieuses concernent l’urologie, la maternité, la chirurgie générale, l’ophtalmologie et les maladies ORL.

La maladie de la fistule vésico-vaginale, qui est provoquée par les accouchements à des âges précoces et les mauvaises conditions lors de l’accouchement, a une influence négative sur la vie quotidienne et la psychologie des femmes africaines en leur rendant la vie insupportable. Par ailleurs, la maladie de la cataracte, qui apparaît sous l’influence des conditions géographiques (ou régionales), cause souvent la perte de la vue sans distinction d’âge. 

Parmi les maladies les plus graves causées par des facteurs comme la sous-nutrition, la difficulté de l’accès à l’eau potable, les mauvaises conditions hygiéniques, nous pouvons citer des maladies très répandues comme le paludisme, le choléra, la fièvre typhoïde, la dysenterie, la pneumonie et le SIDA. Une grande partie des personnes qui ont ces maladies meurt parce qu’ils ne sont pas soignés.  Les hernies ombilicales et inguinales dues au manque de protéines dans l’alimentation constituent des problèmes de santé courants, particulièrement chez les enfants. 

Depuis sa création, l’association TADD a prodigué des soins à plus de quinze milles personnes dans le cadre de trois missions sanitaires effectués en Ouganda et en Éthiopie.

Permettre à plus d’étudiants africains d’étudier dans les facultés de médecine et d’acquérir une spécialisation dans notre pays est un de nos principaux objectifs.

Permettre dans un deuxième temps que ces enseignements soient dispensés dans leur pays en ouvrant des universités, des facultés de médecine et des hopitaux universitaires dans la région et ainsi les rendre progressivement autosuffisants dans le domaine de la santé fait partie de nos principaux objectifs.